Du planning stratégique ?

Par défaut

Le planning stratégique est une activité qui suscite de nombreux débats en ligne. D’une part parce que ce métier est « nouveau » (lire le billet de 40 centimes), ensuite parce que les fonctions de ce professionnel appelé Planneur stratégique ne sont pas identifiées et ensuite parce qu’il nourrit les fantasmes des communicants toujours à a recherche d’idées neuves  (lire les billets de Cyroul et du Planneur). Pour résumé, on peut dire que l’objectif principal du planning stratégique est la création, et participe à l’élaboration d’une vision stratégique pour une marque.

Je vois dans ce métier un élément majeur constitutif de sa fonction : la compréhension des informations. Pour moi, l’élément essentiel qu’est analyser et de comprendre les tendances et les insights des consommateurs fait de ce métier un métier de l’information, qu’il est très aisé de rapprocher de la veille et de l’intelligence économique. Il fait d’ailleurs face à des enjeux similaires : difficultés d’identification des fonctions, nécessité de fluidifier la pratique au sein de l’entreprise. Ainsi, la veille devrait être pratiquée par tous, la culture de l’intelligence économique devrait être intégrée dans les comportements de partage et de sécurisation du patrimoine de l’entreprise, le planning stratégique doit pour sa part, faire émerger, de toutes parts, des idées neuves au service de l’innovation.

Alors si ces tâches au service de l’entreprise doit être partagé, il n’en demeure pas moins que l’entreprise a besoin d’experts pour centraliser des fonctions essentielles à la vision stratégique. Car trop diluer les fonctions d’analyse risquerait de les rendre inexistantes.

Analyses des environnements, des forces en présences, projections sur plusieurs années, positionnement, innovation, disruption…. autant d’enjeux à mettre en oeuvre pour son entreprise, que pour sa marque. 

Pour donner une image, simple et caricaturale, mais efficace, le planning stratégique présente de grandes similitudes avec la démarche d’intelligence économique, pour les marques. 

Advertisements